ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Titanic : une nouvelle BO qui vous plonge au cœur de l’océan

Titanic : une nouvelle BO qui vous plonge au cœur de l’océan

Il y a 20 ans de cela, le mastodonte "Titanic" s’emparait du cœur des spectateurs et des salles de cinéma à travers le monde. Bien que l’événement ait été remarqué en France grâce à plusieurs reportages diffusés sur la TNT, le buzz ne fut en rien comparable à la ressortie en 2012 d’une version 3D en hommage aux 100 ans du naufrage. Pourtant, une pépite a fait surface le 28 novembre 2017. Il s’agit d’une nouvelle édition de la bande originale, complète pour la toute première fois en deux décennies.

C’est en janvier 1998 que Titanic investi les grands écrans français. Réalisé par James Cameron, il met en scène un scénario mêlant amour interdit, normes sociales étouffantes, ainsi que tragédie historique. Chaque détail est étudié de près tandis que la reconstitution du paquebot prétendument insubmersible est en cours. Si certains éléments se sont avérés inexacts à la suite de découvertes archéologiques ultérieures, comme la localisation de la cassure qui a valu au navire de se briser en deux, la plus grosse aberration historique est la présence de Rose DeWitt Bukater (Kate Winslet) et de Jack Dawson (Leonardo DiCaprio). Personnages inventés de toutes pièces, ils sont principalement des vecteurs émotionnels permettant d’aboutir à une proximité accentuée avec le spectateur.

Pourtant, à sa sortie, personne ne soupçonne que le long-métrage de trois heures est sur le point de remporter onze Oscars et de devenir celui ayant rapporté le plus d’argent au box-office mondial pendant plus de dix ans ! Avec ses 2 milliards de dollars de recettes, l’œuvre cinématographique n’est détrônée qu’en 2009 par Avatar qui fait une entrée fracassante.

Des titres difficiles à réunir

Malgré le refus de participation d’Enya, un autre facteur a contribué à la réussite de Titanic : sa bande originale composée par le défunt James Horner. My Heart Will Go On, interprété par Céline Dion, ainsi que la musique du film, ont créé un impact sonore suffisamment puissant pour remporter l’Oscar de la meilleure chanson originale, et celui de la meilleure musique de film. La première BO, sortie en novembre 1997 et nommée Titanic : Music from the Motion Picture, comporte 15 titres. Back to Titanic lui succède l’année suivante, et présente 13 titres inédits. La plupart sont des suites, des extraits auxquels se superposent les dialogues, voire des titres ne figurant pas dans le film.

À l’occasion du quinzième anniversaire, deux éditions sont commercialisées. Une composée de deux CD, l’autre du double. Pourtant, rien de bien intéressant y figure. Une galette est même réservée à des chansons du siècle passé, qui n’existaient même pas lorsque le Titanic a coulé ! Autrement dit : ce fut un flop qualitatif !

Une bande originale titanesque

Après deux décennies d’attente justifiées par des problèmes de droits, une version (presque) intégrale de la bande originale a été annoncée par la maison de disques La-La Land Records. Au programme : quatre disques, et un livret de 35 pages rempli d’anecdotes croustillantes sur la genèse de Titanic.

© La-La Land Records
CD 1
CD 2
CD 3
CD 4

Le premier CD est composé de 17 titres, pour une durée totale de 58 minutes. Dans l’ordre du déroulement du film, il débute par la musique du générique et s’arrête après que Rose ait sauvé Jack de la noyade, ce dernier étant menotté dans une cabine du couloir de l’équipage. Aussi, il offre une version de The Portrait très différente de celle utilisée.

1. Logo / Main Title (2:28 min) *
7. Leaving Port (3:27 min)
13. The Portrait (1:58 mn) *
2. 2 1/2 Miles Down (10:33 min) *
8. Take Her to Sea, Mr. Murdoch (4:31 min)
14. Lovejoy Chases Jack and Rose (2:24 min) *
3. To the Keldysh / Rose Revealed (1:43 min) *
9. First Sighting / Rose's Suicide Attempt (3:05 min) *
15. Lovemaking (2:26 min) *
4. Distant Memories (2:24 min)
10. Jack Saves Rose (1:42 min) *
16. Hard to Starboard (Extended Version) (7:42 min) **
5. My Drawing / Relics & Treasures (1:52 min) *
11. The Promenade / Butterfly Comb (2:40 min) *
17. Rose Frees Jack (2:41 min) *
6. Southampton (4:00 min)
12. Rose (2:54 min)

* Morceaux inédits
** Morceaux partiellement inédits

Si le disque 2 vous fait prendre part au naufrage, il s’achève sur une note plus mélancolique et nostalgique alors que le film s’achève. 55 minutes de musique instrumentale, dans laquelle s’insère parfois la voix de Sissel Kyrkjebø.

1. A Building Panic (Film Version) (7:25 min) **
5. The Sinking (5:06 min)
9. A Woman's Heart Is a Deep Ocean of Secrets (1:43 min) *
2. Unable to Stay, Unable to Leave (3:56 min)
6. Death of Titanic (8:25 min)
10. An Ocean of Memories (8:00 min)
3. Trapped on "D" Deck (8:46 min) **
7. A Promise Kept (6:03 min)
11. Post (2:44 min) *
4. Murdoch's Suicide (0:37 min) *
8. A Life so Changed (2:14 min)

* Morceaux inédits
** Morceaux partiellement inédits

Le troisième opus vous propose 73 minutes de versions alternatives, dont l’interprétation du onzième titre, The Portrait, jouée au piano par James Horner en personne. Simple maquette, c’est un malentendu entre le compositeur et James Cameron qui lui vaut le privilège de se retrouver dans le film lorsque Jack dessine une Rose entièrement dénudée. Titrée Sketch, que l’on peut traduire par « croquis », le réalisateur a pensé que ce nom faisait référence à la scène à laquelle elle était destinée. Il n’avait pas réfléchi à son second sens… « Ébauche ».

1. Never an Absolution (3:06 min)
7. Leaving Port (with Alternate Ending) (3:00 min) **
13. Hard to Starboard (Alternate) (6:50 min) **
2. Trailer (4:12 min) *
8. Leaving Port (Alternate) (2:15 min) **
14. A Building Panic (8:05 min)
3. The Portrait (4:43 min)
9. Take Her to Sea, Mr. Murdoch (Alternate) (4:29 min) **
15. Death of Titanic (Alternate) (8:29 min) **
4. Logo (Alternate Extended Version) (2:10 min) *
10. Rose (Alternate) (2:58 min) **
16. A Promise Kept (Alternate) (4:32 min) **
5. 2 1/2 Miles Down (Alternate) (1:36 min) *
11. Piano Theme - The Portrait (5:00 min) *
17. Hymn to the Sea (6:26 min)
6. Southampton (Alternate) (3:05 min) **
12. Lovejoy Chases Jack (Alternate) (1:55 min) *

* Morceaux inédits
** Morceaux partiellement inédits

L’ultime CD présent dans le coffret recense toutes les musiques de l’époque entendues au cours du film, pour une durée totale de 76 minutes. Qu’il s’agisse des morceaux joués par l’orchestre, ou bien celles résonnant contre les murs de la troisième classe lors de la soirée endiablée faisant suite au dîner pompeux de la première classe. Les performances sont à créditer à I Salonisti, Gaelic Storm et William Ross selon les titres.

1. Valse Septembre (3:43 min)
9. Blarney Pilgrims (2:11 min)
17. Titsy Bitsy Girl (1:35 min)
2. Marguerite Waltz (2:34 min)
10. John Ryan's Polka (2:53 min)
18. Alexander's Ragtime Band (2:28 min)
3. Wedding Dance (2:30)
11. Kesh Jig (1:59 min)
19. Sphinx (3:48 min)
4. Poet and Peasant (6:48 min)
12. Drowsy Maggie Dance (1:22 min)
20. Barcarole (3:31 min)
5. Blue Danube (6:55 min)
13. Come Josephine in My Flying Machine (1:46 min)
21. Orpheus (8:40 min)
6. Song Without Words (2:37 min)
14. The Merry Widow (1:30 min)
22. Song of Autumn (3:53 mn)
7. Estudiantina (3:11 min)
15. Méditation de Thaïs (4:25 min)
23. Nearer My God to Thee (Extended Version) (3:14 min)
8. Oh, You Beautiful Doll (2:12 min)
16. Vision of Salome

Une BO de Titanic dénuée de défaut ?

Plusieurs titres sont introuvables, notamment des suites contenues dans Back to Titanic. Cependant, les absents ayant fait le plus parler d’eux sont My Heart Will Go On, ainsi que le morceau final nommé The Dream. Si les causes sont purement contractuelles concernant la chanson de Dion, elles sont artistiques pour le second titre. N’étant pas véritablement une œuvre de James Horner mais un montage audio de Cameron, celui-ci a été rejeté. Les passionnés devront donc se passer de l’ultime musique précédant le générique de fin.

 

S’il est conseillé de ne pas se séparer de ses vieilles éditions, La-La Land Records peut être fier du travail accompli, et rend un hommage émouvant au compositeur décédé en 2015 suite à un accident. Uniquement disponible sur le site internet de la maison de disques, ce coffret n’est clairement pas accessible à toutes les bourses. Sûrement s’agit-il de son défaut majeur. En tous les cas, si vous êtes un(e) passionné(e) de Titanic et de sa musique emblématique, rendez-vous du 14 au 17 février à l’Auditorium de Lyon pour les ciné-concerts Titanic Live.